République française, site officiel du gouvernement. Liberté, égalité, fraternité

Rupture conventionnelle individuelle

Comment calculer l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle ?

Source: Fiche service-public.frMis à jour le : 01/01/2022

Le salarié en CDI qui signe une rupture conventionnelle homologuée perçoit une indemnité spécifique à la fin de la rupture de son contrat de travail.

Le montant de l'indemnité ne peut pas être inférieur à l'indemnité légale de licenciement.

L'ancienneté du salarié est prise en compte dans le montant du calcul de l'indemnité.

Cependant, le calcul de l'indemnité spécifique varie en fonction de la rémunération du salarié.

Vous pouvez estimer le montant de l'indemnité en utilisant le simulateur suivant :

Simulateur

Simulateur de calcul de l'indemnité de rupture conventionnelle

Source: Ministère chargé du travail

À savoir

des dispositions conventionnelles, contractuelles ou un usage peuvent prévoir une autre formule de calcul que celle de l'indemnité légale, plus avantageuse pour le salarié.

Dans ce cas, le salarié perçoit l'indemnité la plus élevée.

Une indemnité majorée (dite supra légale) peut également être négociée et s'ajouter à l'indemnité de licenciement.

Cette indemnité bénéficie des mêmes exonérations des cotisations de sécurité sociale et d'impôt sur le revenu que l'indemnité de licenciement (sauf si le salarié peut bénéficier d'une pension de retraite).

L'indemnité est alors exonérée de cotisations sociales, pour la fraction inférieure à 82 272 € et en fonction des 3 montants suivants :

  • Montant total de l'indemnité légale de licenciement

  • 2 fois le montant de la rémunération brute annuelle perçue l'année précédente

  • 50 % du montant de l'indemnité perçue

L'indemnité est exonérée d'impôt sur le revenu sous conditions pour le salarié.

L'indemnité de rupture conventionnelle est soumise à la CSG seulement pour la part du montant qui excède le montant de l'indemnité légale ou conventionnelle.

Le forfait social s'applique aux indemnités de rupture conventionnelle pour la partie exclue de la base de calcul des cotisations, qu'elle soit soumise ou non à laCSG.

Les indemnités sont soumises au forfait social du 1er euro jusqu'à 82 272 €.

Information pratique

Foire aux questions sur la rupture conventionnelle d'un CDI

Source: Ministère chargé du travail

Partager ce contenu : 

Avez-vous trouvé la réponse à votre question ?