symbole de la Marianne, site officiel du gouvernement | Ministère du travail
Accident du travail et maladie professionnelle

L’indemnisation légale des absences pour maladie ou accident

En cas de maladie ou d’accident, le salarié en arrêt de travail perçoit des indemnités journalières de sécurité sociale. À ces indemnités, peut s’ajouter un complément de salaire versé par l’employeur sous certaines conditions. Le salarié perçoit 90 % puis 66 % de la rémunération brute (y compris les indemnités journalières de la Sécurité sociale) qu’il aurait gagnée s’il avait continué à travailler, et ce, pour des durées qui varient selon son ancienneté.

Des conventions ou accords collectifs peuvent prévoir une indemnisation plus avantageuse que l’indemnisation légale présentée ici. Il convient donc de consulter la convention ou l’accord applicable à l’entreprise.

A SAVOIR
Afin de faire face aux conséquences sociales et économiques de l’épidémie de COVID-19 (coronavirus), les conditions pour bénéficier des indemnités complémentaires ont été assouplies par l’ordonnance du 25 mars 2020 citée en référence. Ce texte a également élargi les catégories de salariés susceptibles de bénéficier de cette indemnisation complémentaire.
Ces dispositions exceptionnelles s’appliquent à compter du 26 mars 2020 et jusqu’au 31 août 2020.

Consulter la rubrique dédiée du ministère du Travail pour informer les employeurs et les salariés et accompagner les entreprises sur les mesures prises en matière de droit du travail, d’emploi et de formation professionnelle.