Coronavirus (Covid-19) : notre dossier dédié
Demandeurs d'emploi

Indemnisation chômage

La situation de confinement et les conséquences de l’épidémie de COVID-19 sur le marché du travail limitent les opportunités de reprise d’emploi des demandeurs d’emploi. C’est pourquoi le Gouvernement a pris par décret, plusieurs mesures d’urgence en matière d’assurance chômage pour protéger les personnes les plus vulnérables. En savoir +

Vous avez perdu votre emploi pendant la période de confinement. Etes-vous concerné par les nouvelles modalités de calcul de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ?
Vous êtes demandeur d’emploi indemnisé et vous arrivez au terme de vos droits au cours de la période de confinement. Dans quelles conditions pouvez-vous bénéficier d’une prolongation de votre indemnisation ?
Y a-t-il des modalités spécifiques de prolongation des droits à indemnisation pour les intermittents du spectacle ?
Etc.

Retrouvez ici toutes les réponses aux questions que vous vous posez.

TÉLÉCHARGER le questions-réponses au format .pdf

- J’ai perdu mon emploi pendant la période de confinement. Suis-je concerné par les nouvelles modalités de calcul de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ?

Non. Comme l’a annoncé le Président de la République, l’ensemble des réformes en cours sont suspendues. Ainsi, la date d’entrée en vigueur des nouvelles modalités de calcul de l’allocation (salaire journalier de référence), initialement prévue au 1er avril 2020, a été repoussée au 1er septembre 2020.

Ainsi, seuls les demandeurs d’emploi dont la fin de contrat de travail intervient à compter du 1er septembre 2020 (à l’exception des salariés licenciés dont la procédure de licenciement a été engagée avant cette date) se verront appliquer ces nouvelles règles.

- Je suis demandeur d’emploi indemnisé et j’arrive au terme de mes droits au cours de la période de confinement. Dans quelles conditions puis-je bénéficier d’une prolongation de mon indemnisation  ?
Afin de préserver la situation des demandeurs d’emploi qui arrivent au terme de leurs droits à indemnisation après le 1er mars 2020 et au cours de la période de confinement, le Gouvernement a décidé de prolonger la durée d’indemnisation des intéressés jusqu’à la fin de la crise sanitaire.

Sont concernés les demandeurs d’emploi qui bénéficient de l’une des allocations suivantes :

  • L’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), y compris artistes, ouvriers et techniciens relevant des annexes VIII et X et bénéficiaires de l’allocation d’aide au retour à l’emploi-Mayotte ;
  • L’allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
  • Les allocations de solidarité spectacle : allocation de professionnalisation et de solidarité (APS) et allocation de fin de droits (AFD).

Pour bénéficier de cette mesure, vous devez arriver au terme de vos droits à indemnisation entre le 1er mars et le 31 mai 2020. (NB : en cas de nouvelle prolongation de la mesure de confinement, la date du 31 mai 2020 sera modifiée en conséquence).

La date de fin de droit prise en compte est celle calculée après l’actualisation mensuelle de l’allocataire.

- J’arrive au terme de mes droits au cours de la période de confinement, mais je remplis les conditions pour bénéficier d’une nouvelle période d’indemnisation (rechargement, réadmission, renouvellement ASS). Suis-je malgré tout concerné par la mesure de prolongation des droits ?

Oui, si vous remplissez, au terme de votre durée initiale d’indemnisation, les conditions pour bénéficier de l’ouverture d’une nouvelle période d’indemnisation (rechargement des droits, réadmission, renouvellement de l’allocation de solidarité spécifique), vous bénéficierez de la mesure de prolongation.

Le rechargement, la réadmission ou le renouvellement seront réalisés à l’issue de cette prolongation du droit initial

- Concrètement, comment fonctionne la prolongation des droits à indemnisation ?
La mesure de prolongation des droits à indemnisation permet de garantir a minima le versement de votre allocation jusqu’à la fin du mois civil au cours duquel intervient la fin du confinement, soit un versement de l’allocation garanti jusqu’à la date du 31 mai 2020. (NB : en cas de nouvelle prolongation de la mesure de confinement, la date du 31 mai 2020 sera modifiée en conséquence).

La prolongation se traduit par l’attribution de jours d’indemnisation supplémentaires (non déduits de votre reliquat de droits) : 91 jours pour les demandeurs d’emploi arrivant en fin de droits au cours du mois de mars 2020, 60 jours pour les demandeurs d’emploi arrivant en fin de droits au cours du mois d’avril 2020 et 30 jours pour les demandeurs d’emploi arrivant en fin de droits au cours du mois de mai 2020.

Sont toutefois déduits de ces jours d’indemnisation supplémentaires les jours qui ne sont pas indemnisables par Pôle emploi pour les mois concernés (en raison, par exemple, de l’exercice d’une activité professionnelle ou d’une prise en charge au titre des prestations en espèce de la sécurité sociale).